Historique de la commune

Située à une altitude moyenne de 650 m, notre commune se trouve sur la route Yverdon-les-Bains – Bercher, à 6 km de la capitale du Nord Vaudois. D'une superficie de 335 ha, dont 55 ha de forêts, le territoire communal est bordé par ceux de Cronay, Pomy, Valeyres-sous-Ursins, Essertines et Orzens.

 

Au Moyen-âge, notre commune faisait partie de la Seigneurie de Belmont-sur-Yverdon. En 1009, elle s'appelait Ursingis, en 1174 Ursi, en 1228 Ursins, en 1382 Ursens, en 1453 Orsens et c'est vers les années 1500 qu'Ursins prend son nom actuel.

 

Principale localité de la seigneurie sur la rive droite du Buron, notre village est déjà mentionné comme centre paroissial sous l'évêque Amédée (1144-1159). L'église d'Ursins, classée monument historique, construite sur des vestiges romains, fit partie de la mense épiscopale de Lausanne jusqu'au XIIème siècle. A la Réforme, la paroisse d'Ursins a été supprimée. Elle est désormais rattachée à celle de Pomy-Gressy-Suchy. Nous accueillons aujourd'hui environ un culte par mois. Suite à la découverte à Genève de plans du site romain de notre localité, nous constatons qu'à cette époque un amphithéâtre se trouvait à proximité de notre église. Une étude faite par l'archéologue cantonal nous indique les mesures à prendre pour restaurer ces vestiges romains qui entourent et supportent notre église.

 

En été 2003, la sécheresse permet de visualiser, par avion, l'existence des fondations de deux nouveaux temples romains à l'ouest du village, découverte qui confirme qu'Ursins était un lieu de culte de grande importance.

Mais n'oublions pas les murs de notre église qui sont restaurés en 2002 par un artisan de notre village. Très belle réalisation faite en collaboration avec le service cantonal de l'archéologie.

 

En 1967, l'école d'Ursins a été supprimée par manque d'élèves. Aujourd'hui, nous pourrions ouvrir une classe comprenant 24 élèves concernant tous les degrés de l'école obligatoire. C'est en car postal que nos enfants se rendent à Yverdon-les-Bains pour leur scolarité, avec l'appui des parents et du Publicar pour les transports, car bon nombre d'horaires scolaires ne correspondent pas à la planification des transports publics.

 

A part un garage, une entreprise de maçonnerie et une entreprise de battage, Ursins reste un village agricole. Nous n'avons plus qu'un couleur dont le lait est acheminé  à la laiterie de Pomy et un éleveur de vaches allaitantes.

A ce jour, nos agriculteurs ont presque tous un salaire annexe afin de compenser les revenus de l'agriculture qui baissent chaque année.

 

Notre ancien collège, transformé en 1982 en trois appartements, a montré le bien-fondé de ces aménagements. Nous rencontrons une demande toujours plus importante de citadins voulant s'établir à la campagne. De nouvelles villas sont venues s'implanter à Ursins et des demandes régulières pour l'achat d'un terrain nous parviennent.

Le bureau de la banque Raiffeisen, qui se trouvait dans la maison communale, a été fermé en 2003 pour un regroupement en une agence à Donneloye.

 

Plusieurs sociétés sont actives dans notre communauté. Le chœur mixte "La Coccinelle", qui a vu ses effectifs augmenter en recrutant de nouveaux chanteurs dans notre village et aux alentours, présente annuellement un concert de grande qualité et une prestation toujours très attendue et appréciée au culte de Noël.

 

La société de jeunesse, très dynamique, organise plusieurs manifestations pour le plaisir de tous ses habitants et voisins : paëlla au mois de juin, 1er août, Tropical night en octobre, fenêtre de l'Avent, et le passage de la nouvelle année en tambour. L'ancien four communal n'est pas oublié; à la ronde on peut humer l'odeur des pizzas, pains, croissants, etc.

 

La société de tir "Armes réunies Ursins-Orzens" a été dissoute en 2004. Un nouveau groupement a vu le jour et il réunit les communes d'Ursins, Orzens, Cronay, Pomy, Villars-Epeney et Cuarny. C'est toujours le stand de tir de Cronay qui accueille ces sportifs.

 

Une amicale des pompiers a été créée en 2010. Elle compte à ce jour une quinzaine de membres pompiers actifs ou anciens de notre commune. Elle organise une soirée pizza au four à pain ainsi que les fenêtres de l’Avant avec sa traditionnelle soirée du 23 décembre pour clore cette période de l’Avant.

 

La grande salle, construite en 1945, rachetée par la commune en 1992 à l'Union des sociétés locales, a pris une nouvelle jeunesse : peinture, sol, équipement de la cuisine comme pour des professionnels, tout est fait pour y organiser de belles fêtes.

 

Notre commune est liée à plusieurs associations intercommunales, entente ou convention :

L'Association intercommunale d'amenée d'eau de la Menthue,
La STRID, pour l'élimination des déchets. Notre déchetterie est bien située, permettant à tous nos concitoyens un accès aisé. Un équipement de tri (pet, capsules Nespresso, papier, carton, etc.) ouvert à heures fixes a été mis en place en 2007. Un ramassage de la ferraille et des déchets encombrants sont organisés 2 fois par année.
La RAS, régionalisation de l'action sociale.
L'Association des propriétaires forestiers du triage du Sauteruz.


En octobre 2001, une garderie d'enfants privée "Les Oursons" s'est ouverte à Ursins. Elle accueille jusqu'à 10 enfants par jour de 1 mois à 6 ans et les plus grands pour le repas de midi. Une place de jeux magnifique, le calme, le bon air de notre commune rendent ces enfants heureux.


C'est en 2000 qu'une nouvelle collaboration intercommunale regroupe les pompiers d'Ursins, Valeyres-sous-Ursins, Pomy, Cronay, Cuarny, Villars-Epeney, ce qui permet aux pompiers du Monthélaz d'être encore plus efficaces dans la défense incendie. Depuis le 1er janvier 2013, la plateforme du Monthélaz a été intégrée au SDIS régional du Nord-Vaudois et s’appelle depuis lors DAP Y – Section Pomy.


La STEP, qui récupère nos eaux usées, regroupe toujours notre village à celui de Valeyres-sous-Ursins. Nous ne pouvons que louer cette collaboration.

 

Suite au passage de l'ouragan Lothar, nos forêts ont bien changé d'aspect. Le bostryche a aussi décimé presque tous nos épicéas. Nous avons à ce jour beaucoup d'entretien concernant les plantations, mais dans vingt ans tout le monde viendra de loin pour se promener dans nos belles chênaies.

 

Malgré le fait que nous n'ayons plus de café, de magasin, le boulanger de Fey passe dans notre village 2 fois par semaine et le poissonnier une fois par semaine. Depuis 2005, la poste de Valeyres-sous-Ursins est fermée. Notre poste se situe à Pomy et notre courrier est toujours distribué en début de matinée; c'est une bonne collaboration qui n'a pas engendré de changements pour nous.

 

Dans notre village, où il fait bon vivre, notre population atteint le nombre de 200. Nos concitoyens ont très à cœur d'avoir un village fleuri et bien entretenu et nous ne pouvons que les en remercier.

Pour chacun et chacune, je souhaite que notre petit village d'Ursins soit un endroit où l'on trouve la force de vivre dans le calme, l'harmonie et la paix.

 

 

Aude Bonnard